Category Archives: Actualités

Bydlo tableau d’une exposition de Moussorgsky

Je vous fais part d’une invitation de Mirelle Moreau à vous/ nous faire travailler une chorégraphie de Malkovsky intitulée “Bydlo”. Je vous fais part des informations pratiques et surtout de se belle présentation de l’œuvre.

MOUSSORGSKY/MALKOWSKY

BYDLO

L’âme slave

Bydlo : Quatrième tableau des Tableaux d’une exposition de Moussorgsky (1839-1881) :

Le chorégraphe François Malkovsky a imaginé sur cette musique envoûtante une chorégraphie qui exprime la dureté du travail de la terre. Il l’illustrait par cette phrase :

« Nous sommes des sanglots faits de chair et qui ne sont point entendus ».

L’atmosphère de Bydlo évoque également la manière dont l’être humain s’inscrit dans le temps et puise au plus profond de lui-même la force de lutter.

Durant tout un après-midi, nous aurons l’occasion d’approcher cette chorégraphie, guidé.e.s par MireilleMoreau.

Cette enseignante a travaillé directement avec Malkovsky. Elle transmet aujourd’hui la Danse Libre en maintenant un haut niveau d’exigence en ce qui concerne les différents aspects de cette pratique :

– La respiration, les centres d’énergie, l’élan, l’accumulation…

– La relation épaules/bassin, la qualité des appuis, l’équilibre, l’importance du sacrum pour la propagation du mouvement…

– Le regard, l’harmonie…

A travers l’étude de Bydlo, une notion importante de la Danse Libre est abordée : Comment l’appui dans le sol peut permettre au corps de se redresser.

Danser Bydlo au cœur de l’hiver nous met en harmonie avec cette saison et nous redonne du tonus. Le printemps n’est plus très loin !

Informations pratiques: Le dimanche 4 février 2018 de 14h à 18h A Caluire (proche de Lyon)

Pour tout renseignement contacter Valérie ANGUENOT / 06 60 93 77 76 /valerie.anguenot@orange.fr

 

Advertisements

Retrouvez Annie Garby et Alexandre Bodak à Lyon, Paris, Barcelone!

Annie Garby, danseuse et pédagogue en danse libre (méthode Malkovsky) accompagnée au piano par Alexandre Bodak, les 25-26 novembre à Lyon/ Saint-Priest!

Toutes les informations ici: (pour agrandir cliquer sur l’image)

Annie Garby nov 2017 Lyon Saint Priest

Puis Annie Garby et Alexandre Bodak le 2 et 3 décembre à Paris, avec simultanément le dimanche matin un temps de transmission chorégraphique avec les danseuses Chantal Gache et Laura Garby, dans des studios de danse dans le Marais à Paris (Micadanses et Centre de Danse du Marais). L’affiche ici:AnnieParis2

Et à Barcelone, avec Laurence Fouchenneret du 27 au 30 décembre!!

http://dansalliure.cat/files/2017/07/flyer-calendari-dansa-lliure_2n-sem-cat-2-1.pdf

Et bien entendu retrouvez les dates de Dijon (Savigny Le Sec) sur le site de l’ADL: https://www.danselibre.net/?page_id=77

Projet de film sur Annie Garby

Retrouvez le trailer du futur film documentaire sur la danseuse et pédagogue Annie Garby ici (réalisé par Rocio Prieto):

http://rocioprieto.es/

Description du projet

Titre: Ecoute
Une expérience de vie avec Annie Garby et la Danse Libre

Langues originales: Français / Espagnol
Sous-titres: Français, Espagnol, Italien, Portugais. Catalan.

Synopsis

L’intuition, la curiosité personnelle et la pratique de la Danse Libre ont conduit l’auteure Rocio Prieto à tenter mettre en évidence les vertus de la Danse Libre. A cette fin, elle a partagé la vie quotidienne de sa professeure, Annie Garby, qui non seulement s’est consacrée à l’enseignement cette danse, mais en a fait son propre style de vie.
Dans les années 1940, Annie a découvert la Danse Libre au studio de François Malkovski à Paris. Malkovsky avait réalisé l’analyse approfondie de la danse d’Isadora Duncan, et développé sa propre technique. Annie a vu dans la Danse Libre, une danse qui, au lieu de « dépasser » la nature, vise à l’« intégrer ». Aujourd’hui, elle continue à appliquer et à transmettre cette philosophie en France, en Espagne et en Suisse.

Vous pouvez participer

Vous pouvez participer au financement pour la réalisation du film ici:

https://www.verkami.com/projects/17422-ecoute-documental-sobre-annie-garby-y-la-danza-libre

Ecoutez sur france culture: Isadora Duncan ou l’art de danser sa vie (1877-1927)

“Isadora Duncan a été un objet de fascination totale pour ses contemporains. Venue de l’autre côté de l’océan, cette danseuse aux pieds nus, sans corset, a sidéré le public de la Belle époque par son audace, sa manière de danser, sa soif de liberté et son esprit révolutionnaire.”

https://www.franceculture.fr/emissions/une-vie-une-oeuvre/isadora-duncan-ou-lart-de-danser-sa-vie-1877-1927

Actualités de la Cie Kôré

LE 3 NOVEMBRE 2016 AU STUDIO LE REGARD DU CYGNE

PARIS XXÈME (lien vers le site du Regard du Cygne: ici )

Chorégraphes et interprètes Laura Garby et Nicole Häring
Pianiste Alexandre Bodak
Musique Chopin, Debussy, Dvorak, Grieg
Production Compagnie Kôré
Soutiens et remerciements Annie Garby, Christiane Mühlebach, Chantal Gache, Vannina Guibert, Alexandre Bodak (pianiste)
Durée 13 minutes

Ondes sonores et ondes visuelles font corps dans la danse : les notes de piano résonnent et la danse apparaît.

La danse libre est un courant de la fin du XIXème et début du XXème siècle, marqué par la figure d’Isadora Duncan. Elle s’affranchit des codes du ballet classique et initie la modernité. Le danseur chorégraphe Malkovsky fortement impressionné par la danse de Duncan crée alors une méthode d’apprentissage complète et un important répertoire chorégraphique. Il évoque et invoque des émotions et des expressions liées à la vie quotidienne, à des jeux d’enfant, au travail physique ou encore aux mouvements naturels permanents comme le flux et reflux de la mer ou le mouvement du vent.

Comment faire écho à ce répertoire fort du début de la modernité ? Comment perdurent des émotions visuelles et sensorielles sur des questions liées à la place de l’humain dans la société et son environnement ? Quelle place prennent des codifications ayant une charge émotionnelle historique comme la musique ? Comment le lien entre la danse et la musique permet-il de créer des espaces de liberté ?

Loin de se trouver dans l’aléatoire, la liberté réside ici au contraire dans un art du geste précis. Travailler la spontanéité, trouver l’amplitude du geste dans l’économie d’effort, à la fois devenir chef d’orchestre et sonorité : Voici des paradoxes que les deux danseuses de la compagnie Kôré tendent à dépasser.

La pièce, construite comme un poème autour d’œuvres musicales courtes de Chopin, Grieg, Dvorak et Debussy, alterne duo et solo.
Alexandre Bodak, pianiste du danseur François Malkovsky de 1957 à 1982, accompagne ici les danseuses Laura Garby et Nicole Häring. Sa présence sur scène souligne la dimension essentielle de la musique portant et emportant la danse.